BD Concert Narcisse

couv intégrale mail

CREATION 2020

A partir de 10 ans

Durée – 1H10

« On m’a souvent dit que si j’avais marché dans les pas de mon père, tout cela ne me serait jamais arrivé…
Mais c’est un fait, c’était en moi, rien au monde n’aurait pu me faire changer d’avis. J’étais fait pour être marin.
De ce qui m’est arrivé, moi Narcisse, je n’ai aucun regret…

Pour ce qui d’Amglo, c’est une autre histoire… »

L’étonnante histoire vraie d’un mousse échoué et abandonné sur les côtes australiennes, de sa vie chez les indigènes et de son retour en Europe…

Une grande saga maritime et humaine.

Narcisse Pelletier n’est ni un Robinson Crusoé ni un enfant sauvage.

Il a semble t-il accepté son abandon sur les côtes inexplorées de l’extrême nord australien, comme un voyage sans retour, un aller simple, une nouvelle vie qui aura duré 17 ans chez « les sauvages » d’où il n’est jamais vraiment revenu. Tout ce que l’on connaît de cette expérience est relaté dans la notice qu’un chroniqueur vendéen Constant Merland a écrite à partir d’un témoignage édulcoré de Narcisse recueilli à son retour à la civilisation : un document à caractère ethnographie plus qu’un témoignage personne présenté comme « les aventures » de Narcisse Pelletier.

Narcisse Pierre Pelletier est né à Saint-Gilles-sur-Vie en Vendée le 2 janvier 1844. Dès sa neuvième année, il fait son apprentissage de la mer sur le bateau de pêche de son grand-père maternel et à l’âge de 12 ans il décide de devenir marin. Après avoir navigué le long des côtes de l’Atlantique et de la Méditerranée, il s’embarque à Marseille comme mousse sur le Saint-Paul, un trois-mâts de 620 tonneaux en partance pour Pointede-Galle (Ceylan).

Télécharger le Dossier de Presse

Télécharger la Fiche Technique


Narcisse photo 1

Teaser du BD concert

Disponible très prochainement


 Distribution

D’après la BD Narcisse

Texte, Illustrations – CHANOUGA alias Hubert Campigli (Editions Paquet)
Clarinette basse, saxophone soprano – Jean Lamur
Saxophone alto et baryton – Serge Hildesheim
Claviers – Olivier Ricard
Batterie, percussions, scie musicale – Julien Kamoun
Composition musicale – Jean Lamur et Olivier Ricard
Montage vidéo – Olivier Durand


LA BD

Texte, Illustrations – CHANOUGA alias Hubert Campigli (Editions Paquet)

2015 – Prix des collégiens du Festival International d’Angoulême pour le Tome I « Mémoires d’Outre Monde »
2017 – Prix Bulle de Mer Noirmoutier pour le Tome II « Terra Nulius »
2019 – Prix d’Honneur au Festival de BD de Décines pour le Tome III « Vents Contraires »
2019 – Prix de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille pour la Trilogie

Cette Bande Dessinée de CHANOUGA pleine d’Humanité est une ode à la liberté et à la tolérance, une plongée dans l’histoire de la colonisation à travers l’histoire vraie de Narcisse Pelletier, un jeune mousse vendéen du XIXème siècle, qui après un naufrage en 1858, vivra 17 ans chez les « sauvages » du Cap Flattery, à l’extrême nord australien et sera capturé en 1875 par les anglais qui le ramèneront de force en Europe.

Dossier-Documentaire-chanouga-BD-27

Narcisse Pelletier n’est ni un Robinson Crusoé ni un enfant sauvage.

Il a accepté son abandon sur les côtes inexplorées de l’extrême nord australien, comme un voyage sans retour, un aller-simple.
Une nouvelle vie qui aura dure dix-sept années chez les “sauvages” d’où il n’est jamais vraiment revenu.

Etrange destinée que celle de ce blanc “civilisé”, converti a une culture “primitive” qui va le construire et nourrir sa vie d’homme, et de laquelle il sera arraché probablement malgré lui.

Chanouga a pris cette formidable destinée en main pour faire un véritable travail d’écriture et de création.

Et ce qui frappe d’emblée dans ce récit c’est avant tout le dessin, lumineux, des navires dont on voudrait arpenter le pont, entendre claquer les voiles et la coque frapper l’océan. Et faire vivre ces véritables tableaux.

Quant au récit proprement dit, il en émane une extrême sensibIlité qui touche au plus profond du coeur. Récit magnifiquement mis en scène grâce à un découpage dynamique et bien orchestré.

Cet album pour les amateurs d’aventures authentiques est une véritable saga maritime et humaine.

Dossier-Documentaire-chanouga-BD-35

 


Dossier-Documentaire-chanouga-BD-5

CHANOUGA

De son vrai nom « Hubert Campigli »

CHANOUGA, de son vrai nom, Hubert Campigli, est né et vit à Marseille. Formé à l’École des Beaux-Arts, il travaille depuis plusieurs années comme graphiste illustrateur free-lance.
Dès l’enfance, il nourrit une passion pour la mer et la bande dessinée. En 2009, sa rencontre avec l’éditeur genevois Pierre Paquet lui donne l’opportunité de se lancer dans l’aventure de l’écriture.
Son premier album « De Profundis », publié en 2011, est récompensé par le Crayon d’Or du Festival de Brignais, le Prix du Public France 3 et le Prix Espoir du 36e festival de Chambéry.
Grand amateur d’histoire et de patrimoine maritimes, Chanouga découvre par hasard l’édifiante aventure de Narcisse Pelletier et le destin hors du commun de ce mousse du XIXe siècle qui devient le thème de sa trilogie « Narcisse ».


Le tome 1, « Mémoire d’outre-monde », publié en 2014 a été nommé pour le Prix des Collégiens du Festival International d’Angoulême 2015.
Invité du Salon Étonnants voyageurs de Saint-Malo en 2015, Chanouga présente « Narcisse » dans le cadre de l’exposition « Aventures maritimes ».
Le tome 2, « Terra Nullius », parenthèse australienne de son jeune héros abandonné en terre aborigène, paraît la même année. L’album est nommé pour le Prix Historia 2016 et reçoit le prix Bulles de Mer 2017 lors du Salon du Livre de Mer de l’Île de Noirmoutier.
« Vents contraires », dernier volet de la trilogie « Narcisse », raconte la « troisième vie » du naufragé vendéen, celle d’un homme blanc arraché à sa famille d’adoption aborigène, avec laquelle il a vécu dix-sept années. C’est le récit de son retour à la civilisation, dans l’ambiance du colonialisme triomphant d’une France où il sera à jamais le Blanc qui a commis l’impardonnable : abandonner sa culture et sa religion, pour devenir sauvage.
Ce travail de création autour de Narcisse Pelletier a donné lieu à un événement au Musée national de la Marine à Toulon sous le titre « Chanouga et l’aborigène blanc » du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018.