Les musiciens

IMG_5546Jean Lamur, clarinettiste
Il a joué dans plusieurs orchestres symphoniques (Bouches du Rhône, Nîmes,  Cannes…) et dans des groupes de jazz comme Quasizen ou Quartet en l’air. Il a participé aux musiques de scène de spectacle théâtre : Grand magic circus (Jérome Savary), d’elles à lui , théâtre de mai. Titulaire d’une médaille d’or en clarinette et musique de chambre du conservatoire d’Avignon et du DE de clarinette. Enseignant à l’école intercommunale de musique agréée d’Arles, il est régulièrement porteur de projets originaux au sein de l’école de musique (collaboration avec un DJ ou ciné-concert avec le Philarmonique de la Roquette).

IMG_5742Olivier Ricard, pianiste et tromboniste
Pianiste et tromboniste, il a joué régulièrement dans divers groupes : «La razbaï» groupe de reggae, «les durs à cuivres» fanfare de rue, «Caméléon Dixie band» Jazz new orleans, «Chicuelo» grand orchestre des arènes, «Quasizen» sextet jazz electro, Zenzika «Quartet jazz». Titulaire d’une licence de musicologie et du DUMI, il est professeur de formation musicale au Conservatoire de musique du Pays d’Arles. Il travaille également dans des écoles primaires comme musicien intervenant. Il aime transmettre sa passion de la musique aux enfants ainsi que son expérience de musicien.

IMG_5654Serge Hildesheim, saxophoniste
A joué dans plusieurs groupes : «Dynastie» orchestre de variétés-bal, «Caméléon Dixie band» Jazz new orleans, «Quasizen»sextet jazz electro, «Zenzika» Quartet jazz. Il dirige par ailleurs le Big band de Sorgues. Professeur de saxophone pendant plusieurs années, il est actuellement musicien intervenant (titulaire du DUMI) à l’école municipale de musique de Sorgues. Il dirige également le big band de l’école de musique et anime un atelier de musique improvisée. En contact permanent avec les enfants, il aime transmettre sa passion de la musique aux plus grands en animant par exemple une conférence-écoute-concert sur le jazz.

Julien KamounJulien Kamoun, batteur-percussionniste
Après être allé à Cuba découvrir la musique afro-cubaine, il se forme en tant que batteur percussionniste a l’IMFP de Salon de Pce et joue dans plusieurs formations : La Guagua (salsa), Tamalalou (musique franco-guinéenne), Viagem Samba (musique brésilienne), No Problemo (jazz). En 1995, avec deux amis musiciens, il fonde le Philharmonique de la Roquette au sein duquel ils accompagnent des films muets en live : « Metropolis » de F. Lang, « L’aurore » et « Nosferatu » de F.W. Murnau, plusieurs longs et courts métrages de B. Keaton, des films d’animation. Il mène des ateliers de formation à la « musique à l’image » et aux « musiques d’écran ». Il a par ailleurs composé pour le théâtre (Carboni & Spirituosi, Théâtre des 3 Hangars, Théâtre de La Fonderie, Cie La Galvaude, L’éléphant Vert, Cie Caracol, Hangars Palace).

eddyEddy Vaccaro, illustrateur BD, guitariste
Après des études d’arts appliqués au lycée et un deug d’arts plastiques en fac, j’ai complètement arrêté le dessin pour me consacrer à la musique : guitare, basse, groupes de rock, avec notamment le groupe Quaisoir sur 2 albums : «Jesuisvivantetvousêtestousmorts» (Les chroniques sonores 2005) «Missiles» (Roy Music 2009). Finalement, je suis revenu au dessin et aujourd’hui je me consacre aux deux. Alors pourquoi la bd ? parce que je suis un peu sauvage, solitaire et que ça me va bien de rester des heures devant ma table à dessin à faire exister de petits personnages, dire des choses qu’on ne peut pas dire avec des mots. Des sentiments, des moments, des sensations… je fais parti de l’atelier de Bandes dessinées Marseillais «le Zarmatelier». Ma bibliographie : La fantôme (ed. La Boite à Bulles, 2004) ; La promesse (ed. Carabas, 2007) ; Baybars (ed. Proust, 2008) ; Paroles d’illettrisme (Futuropolis, 2008) ; Championzé (ed. Futuropolis, 2010) ; Le club du suicide (ed. Soleil , 2011) ; Espana la vida (ed. Casterman, à sortir en 2013). Young (ed.Futuropolis,2013), Mobutu dans l’espace (ed.Futuropolis,2015) Prix Saint Michel 2015 de la ville de Bruxelles

ID StephaneStéphane Gantelet, Vidéaste, sculpteur
Il débute la sculpture en Angleterre en 1989.  Son propos artistique est intimement lié aux espaces techniques qu’il traverse. Après une dizaine d’années comme fondeur et une production artistique articulée autour du feu et du corps il s’intéresse au volume virtuel dès 2005. Les concepts de modélisation et d’images de synthèse des logiciels qu’il utilise deviennent alors sa source d’inspiration. Il réalise alors des volumes par pliage de papier ou par impression 3D avant de s’intéresser à la programmation dans le cadre d’une collaboration avec l’auteur Juliette Mézenc dans le domaine du jeu vidéo. En 2013, il collabore avec Cécile Portier sur son projet « Etant donnée » pour un spectacle donné au festival Kolyada en Russie (Ekaterinbourg, Oural) puis à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon dans le cadre du festival In d’Avignon. Cette même année il présente une performance de 20 minutes en collaboration avec Juliette Mézenc au centre Georges Pompidou dans le cadre du festival d’écriture numérique «Chercher le texte». Il vient de participer avec Juliette Mézenc au festival d’art numérique «les Bains Numériques» organisé par le centre des arts d’Enghein les bains.

Publicités